×

Bonobo contre Bonobos Inc : le groupe Beaumanoir remporte une bataille juridique

Veröffentlicht am
today 09.12.2019
Lesedauer
access_time 2 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

C'est un bras de fer qui dure depuis plusieurs années. Le groupe breton Beaumanoir accuse la firme américaine Bonobos Inc, appartenant à Walmart, de : "vouloir mettre à mal ses droits sur sa marque Bonobo dans l'Union Européenne". Le propriétaire de l'enseigne de prêt-à-porter mixte, spécialisée dans le denim, était engagé dans une procédure juridique contre cette société : le Tribunal de l'Entreprise Francophone de Bruxelles a rendu une décision en sa faveur le 21 novembre dernier.


Collection automne-hiver 19/20 du français Bonobo - Bonobo/Facebook


Pour bien comprendre le litige, il faut remonter le temps. C'est en 2006 que le groupe malouin lance cette nouvelle chaîne de mode jeune (dont le nom d'entreprise est Magellan), en commençant par la France, avant d'ouvrir boutique dans d'autres pays. Bonobos Inc est quant à elle, une marque de mode américaine initiée un an plus tard, en 2007, et acquise en 2017 par le groupe de distribution Walmart pour 310 millions de dollars.

"Depuis plusieurs années, les deux entités s'affrontent dans différentes parties du monde pour faire valoir leur droit sur leur marque respective", décrit le groupe malouin dans un communiqué.

Or, en 2014, Bonobos Inc acquiert la marque Bonobo Wear, enregistrée au Benelux, sans toutefois y adosser une réelle exploitation commerciale. Pourtant, selon le journal belge L'Echo, c'est l'entreprise américaine qui attaque en premier Bonobo pour réclamer une demande en nullité de cette dernière, son entité Bonobo Wear ayant été déposée antérieurement à Magellan/Bonobo.

Répliquant, le groupe Beaumanoir a décidé de plaider la déchéance pour défaut d'utilisation commerciale. De fait,  le Tribunal bruxellois a jugé que : "la marque Bonobo Wear, sans activité réelle, n'avait pas été utilisée de manière sérieuse et qu'elle était par conséquent déchue". Celle-ci a été radiée par le tribunal.


Vitrine de la marque américaine Bonobos - Bonobos/Facebook


"C'est une victoire pour toutes les marques européennes qui, comme nous, se retrouvent confrontées à des pratiques commerciales et marketing douteuses de la part de géants étrangers" a réagi Roland Beaumanoir, le président du groupe.

L'enseigne française Bonobo revendique 378 magasins dans l'Hexagone et 20 à l'international, quand Bonobos, dont le siège est basé à New York, totalise une soixantaine de magasins outre-Atlantique et est également distribuée chez Nordstrom.

Copyright © 2020 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.