×

Boardriders prépare le rapatriement des activités de Billabong à Saint-Jean-de-Luz

Veröffentlicht am
today 30.01.2019
Lesedauer
access_time 2 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

L'an dernier, Boardriders rebattait les cartes du monde des marques de glisse. Le propriétaire de Quiksilver, Roxy et DC Shoes procédait au rachat de son concurrent historique Billabong. Le groupe éponyme de la marque de surf australienne, également propriétaire d'Element et Rvca, intègre progressivement, au niveau mondial, la structure de Boardriders.


Billabong va rejoindre le siège de Boardriders à Saint-Jean-de-Luz - Billabong


Dave Tanner, directeur général du groupe Boardriders depuis l'an dernier, a dans un premier temps constitué son équipe de management. La réorganisation s'opère à présent dans les différents services. En Europe, c'est dans le sud-ouest de la France que sont basées les deux structures, à une quarantaine de kilomètres de distance : Boardriders à Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques) et Billabong à Hossegor (Landes).

Le rapprochement était évoqué de longue date. En fin de semaine dernière, le plan de réorganisation a été présenté aux 170 salariés du groupe Billabong, a notamment appris le quotidien local Sud Ouest. Le plan ouvre les discussions pour une durée de trois mois entre les représentants du personnel de Boardriders, de Billabong et d'un comité commun aux deux entreprises. A l'issue de ces discussions, le projet sera présenté à la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, du travail et de l’emploi (Direccte).

Concrètement, le plan présenté concerne 170 personnes. Le groupe a proposé que 108 salariés rejoignent le siège de Boardriders de Saint-Jean-de-Luz qui dispose des capacités d'accueil suffisantes. Lors de leur création, les locaux avaient été calibrés pour l'expansion du groupe. En revanche, des suppressions de postes sont prévues au niveau de l'entrepôt de Billabong et 34 dans les bureaux.

Le groupe précise cependant que les plans de développement du groupe impliquent aussi de nouveaux besoins et que 58 postes vont être ouverts au siège du groupe, à Saint-Jean-de-Luz, notamment pour le marketing, au sein des marques et pour les projets de vente directe au consommateur (DTC en anglais).

En Europe, l'ensemble des activités pèse environ 600 millions d'euros, avec les trois quarts pour Quiksilver, Roxy et DC Shoes, et un quart pour les marques du périmètre de Billabong. Mais ce volet doit grandir une fois la transition réalisée. Les marques de Boardriders bénéficient aujourd'hui d'un réseau de filiales dans quinze pays, alors que Billabong ne comptait que six filiales et des partenaires. La structure commune doit ainsi leur permettre d'embrasser de nouvelles opportunités.

Selon le calendrier annoncé, le plan, après discussions avec les représentants du personnel, pourrait être validé par l'administration fin mai. Les déménagements se réaliseraient ainsi durant la période estivale... afin d'être prêts pour le grand rendez-vous du surf : le Quiksilver Pro d'Hossegor du 3 au 13 octobre 2019.

Copyright © 2019 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.