×

Bernard Arnault se défend de vouloir déstabiliser Pernod Ricard

Von
Reuters API
Veröffentlicht am
today 30.01.2019
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Paris (Reuters) - LVMH n’est en rien lié à l’arrivée du fonds activiste Elliott au capital de Pernod Ricard et n’a nullement l’intention de déstabiliser le groupe de spiritueux français, a déclaré mardi Bernard Arnault, PDG du géant mondial du luxe.


Bernard Arnault - Reuters


Interrogé lors d’une conférence de presse sur des spéculations prêtant à LVMH des visées sur certains actifs de Pernod Ricard, il a répondu n’avoir « absolument rien à voir dans cette histoire ».

« Je ne connais pas ce fonds activiste et n’ai eu aucun contact avec eux », a-t-il affirmé, ajoutant que sa famille avait des « relations amicales avec Alexandre Ricard » (PDG du groupe) et qu’il ne ferait « rien qui puisse le gêner dans les problèmes qu’il peut rencontrer avec ce fonds d’investissement ».

Le fonds américain, qui a fait irruption au capital de Pernod Ricard en novembre dernier, réclame plus de rentabilité au groupe français ainsi que des modifications dans sa gouvernance.

Dans une lettre adressée à ses dirigeants, Elliott laisse aussi entendre que Pernod Ricard devrait rester ouvert à une possible opération de rapprochement avec un concurrent, nourrissant des spéculations sur des schémas de démantèlement entre Diageo et LVMH, tous deux alliés au sein de Moët Hennessy, la filiale de vins & spiritueux du groupe de Bernard Arnault.

Pascale Denis, édité par Véronique Tison

© Thomson Reuters 2019 All rights reserved.