×

Aviteur, la nouvelle aventure de Patricia Gucci

Übersetzt von
Paul Kaplan
Veröffentlicht am
today 16.10.2019
Lesedauer
access_time 3 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

Rares sont ceux qui portent un nom de famille aussi illustre que Patricia Gucci. Mais elle ne peut l'utiliser — et c'est un peu injuste, vu la qualité de son dernier projet en date, Aviteur, une marque de bagages haut de gamme qui redonne du sens au mot "luxe".


Patricia Gucci - Photo : Aviteur - Aviteur


Plutôt discrète, Patricia Gucci a récemment lancé Aviteur à Paris, au cours d'un événement au Crillon, ce palace historique qui connaît une renaissance fulgurante depuis sa rénovation en 2017. Le premier sac de sa nouvelle collection est exposé et vendu dans le célèbre Cabinet de Curiosités de l'hôtel.

De nos jours, quiconque utilise un passeport se doit de posséder également une valise à roulettes : pour les grands voyageurs, les bagages de Patricia Gucci font toute la différence. Silhouette ergonomique, circulation très silencieuse — grâce à des roulettes en aluminium de haute qualité forgées en Vénétie, pour respecter la réglementation qui exige que les valises à roulettes ne perturbent pas le calme de la cité des Doges. À mi-chemin entre technologie et artisanat, à l'image de son manche rétractable, confectionné à la main mais en polycarbonate transparent.

Tous les sacs sont recouverts de cuir "Paglia di Vienna" entrelacé, une sorte de treillis raffiné en peau de veau, sur des panneaux en polycarbonate ; les intérieurs — qui dissimulent un compartiment caché — sont tendus d'alcantara. Du matériel d'espionnage haut de gamme.


Photo : Aviteur - Aviteur



"Il s'agit d'un nouveau bagage à main, absolument différent de tout ce qui existe sur le marché. Aujourd'hui, si on cherche une belle valise originale, on ne trouve son bonheur nulle part", affirme Patricia Gucci, l'unique petite-fille de Guccio Gucci, qui a fondé la plus grande marque de luxe italienne en 1921. "Mon objectif : ressusciter l'aspect romantique du voyage, en fondant une marque sans logo", ajoute-t-elle.

Fabriqué à la main en Italie par des artisans qualifiés, le bagage-cabine Aviteur fait écho au glamour des années 1950, à l'époque où son père Aldo Gucci, le fils aîné de Guccio, a ouvert le premier magasin Gucci à Rome. Quand les stars de cinéma qui tournaient dans les studios Cinecittà à deux pas se pressaient entre deux prises dans son magasin de la via Condotti, pour acheter ses fameux sacs à main munis de poignées en bambou tressé.

"Aujourd'hui, la plupart des bagages sont d'une grande banalité, sans aucune personnalité. Un bagage à main ne devrait pas être différent d'un sac à main ou d'un porte-documents de marque. On ne devrait pas avoir à le cacher", s'enthousiasme Patricia, qui a choisi d'appeler son projet "Aviteur" en s'inspirant du terme latin "avis", qui signifie "oiseau". Un autre animal volant.


Photo: Aviteur - Aviteur


Patricia Gucci a appris son métier sur le tas avec son père à l'adolescence, avant de devenir le "nouveau visage de Gucci", en d'autres mots, ambassadrice de la marque, dans les années 1980. En 1982, elle a été nommée au conseil d'administration de Gucci, devenant ainsi la première femme de l'histoire de l'entreprise à occuper un tel poste, tout en représentant la marque aux États-Unis et en Asie.

"Aldo était le moteur et le cerveau de Gucci ; c'est lui qui à permis à la marque d'acquérir une renommée internationale", insiste Patricia Gucci, qui a travaillé pour Gucci jusqu'à ses 28 ans, en 1991. "En 1990, un an avant sa mort, Aldo a été contraint de vendre Gucci à Investcorp, et je me suis retrouvée liée à eux par un contrat pendant 10 ans. Après ça, j'ai eu beaucoup de mal à me lancer dans d'autres projets. J'ai eu l'incroyable opportunité d'apprendre mon métier pendant cinq ans, avec mon père, au sein de l'entreprise. Mais tout s'est terminé de manière tragique", soupire Patricia, qui habite désormais en Suisse. 

Son premier bagage à main Aviteur est décliné en trois couleurs — noyer, gris et noir — avec des variations de motifs et de matériaux utilisés pour les panneaux. Comme on pouvait s'y attendre vu son premier point de vente, un bagage Aviteur n'est pas particulièrement bon marché ; un bagage-cabine coûte 4250 euros. Quand on fait une remarque sur ce prix plutôt élevé, Patrica Gucci proteste : "Je ne suis pas vraiment d'accord. Mon père avait le souci du détail et recherchait la perfection : c'est lui qui m'inspire aujourd'hui. Il disait toujours : "On se souvient de la qualité bien après avoir oublié le prix", et je crois qu'il a raison".

Copyright © 2019 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.