Amazon : vers la fusion de sa filiale en Chine avec Kaola ?

La coentreprise chinoise d’Amazon.com discute d’une fusion avec la société de commerce électronique locale Kaola, qui vend en Chine des produits importés, a rapporté ce mardi le magazine économique Caijin.


La filiale chinoise d'Amazon discute fusion avec Kaola

Kaola, propriété de NetEase, vend de la confection, de l’électroménager et d’autres produits et elle est la première plate-forme de shopping chinoise spécialisée dans les produits importés devant Tmall Global, d’Alibaba, et JD Worldwide, de JD.com, selon le consultant iiMedia.

Kaola a importé en 2018 plus de 5.000 marques de 80 pays.

Amazon a dit à Reuters qu’il ne commentait pas les rumeurs de marché. NetEase s’est refusé à tout commentaire.

L’action NetEase gagnait 2,45 % en matinée sur le Nasdaq, tandis qu’Amazon prenait 1,3 % et qu’Alibaba et JD.com prenaient respectivement 2,5 % et 2,7 %.

Amazon investit des milliards de dollars dans des pays tels que la Chine et l’Inde dans l’espoir d’accroître encore plus ses profits. Il a été encore déficitaire à l’international au quatrième trimestre, à hauteur de 642 millions de dollars (567 millions d’euros), mais moins que les 919 millions de dollars enregistrés un an plus tôt.

A la mi-2018, Alibaba était le leader du commerce électronique en Chine avec une part de marché de 58,2 %, suivi par JD.com. Amazon était loin à la septième place avec une part de marché de moins de 1 %, suivant le consultant eMarketer.

© Thomson Reuters 2019 All rights reserved.

Mode - Prêt-à-porterMode - AccessoiresMode - ChaussuresSportDenimLingerieBalnèaireLunettesMode - DiversDistributionBusiness
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER