×

ADP veut améliorer son image : premier défilé de mode à Roissy

Von
AFP
Veröffentlicht am
today 01.09.2005
Lesedauer
access_time 2 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

PARIS, 1er sept 2005 (AFP) - Terminal 2E de Roissy, zone arrivée, tapis bagages 30: Aéroports de Paris a privatisé cette zone de l'aéroport jeudi midi pour un défilé de mode, le premier du genre dans un aéroport, témoignant de la volonté d'ADP de développer ses activités commerciales et d'améliorer son image.


Défilé dans le Terminal 2E de l'aéroport Charles de Gaulle pour marquer l'ouverture de la 100e édition du salon Prêt-à-Porter Paris le 1er Septembre 2005 - Photo : Pierre Verdy

ADP, transformé en société anonyme le 22 juillet en vue de l'ouverture de son capital à la fin de l'année, a l'ambition de devenir "le premier groupe aéroportuaire européen". Aéroports de Paris se veut également "une entreprise de services dédiée à l'accueil".

"Nos 78 millions de passagers annuels doivent passer un moment agréable dans nos aérogares. Nous voulons en faire un lieu de vie", a expliqué jeudi à la presse Hubert du Mesnil, directeur général d'ADP en affirmant qu'une autre idée était de présenter également des oeuvres d'art.

"Nous avons vraiment besoin de développer notre activité commerciale. Quoi de plus naturel que d'avoir choisi pour commencer la mode, symbole de la créativité française et de l'image de Paris?", a-t-il dit.

La mode représente actuellement environ 15% du chiffre d'affaires des boutiques d'ADP, qui atteint annuellement environ 900 millions d'euros.

La créatrice espagnole Agatha Ruiz de la Prada avait été chargée de présenter 20 silhouettes en piochant des vêtements dans les boutiques Aéroports de Paris.

Le salon Prêt-à-porter Paris, qui fête sa 100e édition à partir de vendredi et qui était le partenaire du défilé de jeudi, a présenté ensuite d'autres silhouettes composées des modèles phares selon lui de la saison automne-hiver 2005/2006.

Enfin six jeunes créateurs, appuyés par la mairie de Paris, ont présenté plusieurs modèles comme le Suisse Laurent Mercier, le Britannique Adam Jones, le duo français Lefranc Ferrant, ou le Belge Jean-Paul Knott.

Lyne Cohen-Solal, adjointe au maire de Paris chargée du commerce et de l'artisanat, a rappelé combien les jeunes créateurs manquaient de "visibilité": "ils ont des aides mais n'ont pas de boutiques pour les accueillir. ADP serait une vitrine extraordinaire", a-t-elle dit.

Copyright © 2019 AFP. Alle Rechte vorbehalten. Wiederveröffentlichung oder Verbreitung der Inhalte dieser Seiten nur mit ausdrücklicher schriftlicher Zustimmung von AFP.