×

Adidas installe son accélérateur mondial de start-up à Paris

Veröffentlicht am
today 18.01.2019
Lesedauer
access_time 4 Minuten
Teilen
Herunterladen
Artikel herunterladen
Drucken
Drucken
Textgröße
aA+ aA-

C’était un peu la journée Adidas à Paris. Côté mode, la marque organisait avec le British Fashion Council des master class et un défilé de jeunes créateurs dans le cadre du Garage Amelot, à proximité de la place de la République.


Adidas inaugure Platform A avec 13 start-up et Pharrell Williams - FashionNetwork


Côté innovation, le géant allemand du sport et du lifestyle a planté un drapeau à l’envergure mondiale dans l’est de Paris. Adidas a inauguré ce vendredi 18 janvier Platform A, son accélérateur accueillant treize start-up dans la Halle Freyssinet. Le géant du sport rejoint Facebook, LVMH ou encore L'Oréal à Station F, le lieu qui réunit près d’une trentaine d’incubateurs et accélérateurs de start-up inauguré il y a deux ans.

Pour cet événement, animé par le patron du groupe pour la France, Guillaume de Montplanet, Adidas avait invité Pharrell Williams, son ambassadeur, mais aussi Saeed Amidi, le directeur général du programme international Plug and Play, qui a salué le choix d’Adidas, glissant que la marque est déjà présente aux Pays-Bas sur la plateforme Fashion For Good. Une des start-up qui était en incubateur à Amsterdam passe d’ailleurs en accélérateur à Station F.

Et nombre des membres de l’élite du groupe étaient présents pour ce lancement qui s’est effectué au cœur de Station F. Un sujet qui est pris très au sérieux par la société. Mais pourquoi ce mastodonte a-t-il besoin d’entreprises des centaines de fois moins importantes que lui ? Eric Lietdke, directeur des marques du groupe allemand et présent pour l'occasion, a notamment souligné que cela s’inscrivait dans le plan 2020 du groupe. L’un des trois piliers avec la vitesse et les villes clés du groupe pour être désirable auprès des consommateurs est de développer l’Open Source. Cela concerne le design et la créativité, mais aussi tous les aspects digitaux et commerciaux. « Nous vous donnons le brief, à vous de développer les solutions, a-t-il lancé aux équipes des jeunes entreprises. Nous sommes conscients de ce que l’on sait, mais aussi de ce que l’on ne sait pas. Nous vous demandons de nous aider à créer demain. »

Ainsi, Adidas mise sur l'innovation avec un objectif avoué : continuer à croître. Les treize sociétés installées à Platform A développent des solutions innovantes et bénéficient du support du groupe qui investit un million d’euros dans l’opération. Elles ont été sélectionnées parmi 400 candidatures sur trois axes de développement : numérique, ventes et santé des sportifs. Puis 28 finalistes ont présenté leur projet au siège allemand du groupe au jury composé de Scott Zalaznik (Senior Vice President Digital), Nigel Griffiths (Senior Vice President Global Sales) et Stefan Boegle (Senior Director Business Model Strategy & Brand Partners), ainsi que de membres externes.

Sur la scène, ce vendredi, ceux-ci ont présenté trois des start-up finalement sélectionnées : Overtime, dirigée par Dan Porter, s’est donnée pour mission de découvrir les sportifs stars de la génération connectée ; Hero apporte une approche nouvelle du conseil achat en ligne, qui met en relation un client digital avec un acheteur en magasin ; enfin, les Français de Running Care ont développé, avec un médecin du sport, une solution alertant les sportifs sur leurs pratiques à risque.


L'espace partagé dédié aux 13 start-up de Platform A - Adidas


Au total, une soixantaine de personnes rejoignent ainsi Station F dans l’open space géant du lieu, qui dispose de zones cocooning de détente, de bornes d’arcade, de jeux d’échecs ou encore de baby-foot. Il s’agira des équipes des sociétés Blue Bite, SneakerCrypt, Storr, qui travaille sur les plateformes de vente en ligne, WOM, YEAY, qui veut apporter une approche nouvelle en marketing, Eyecandylab, Radius8, mais aussi Stuffstr, spécialisée dans le « buy-back », Vekia et Neurun.

« Ce sont des entreprises qui sont déjà en phase d’accélération. Nous voulions vraiment être l’acteur sur le sport à Station F, mais il fallait des entreprises avec une envergure déjà conséquente pour pouvoir dialoguer avec nous, explique Brice Lefevre, qui est directeur Key City Paris pour Adidas et qui a accompagné la mise sur pied du projet. Cela a très bien fonctionné avec les équipes de Station F et nous avons pu échanger avec les autres accélérateurs pour parfaitement définir ce que nous souhaitions. »


Scott Zalaznik, patron du digital du groupe a livré son intérêt sur le travail avec des start up - FashionNetwork.com


Ces jeunes pousses ne sont pas rachetées par Adidas et bénéficient des services et de la structure pendant six mois, avant qu’une autre sélection de start-up prenne le relais. Mais pour le groupe, les avoir dans son périmètre d’influence doit lui donner le coup d’avance en termes d’innovation vis-à-vis de la concurrence internationale dans les années à venir. Pour les entreprises, il s’agit d’une opportunité de bénéficier d’un environnement optimal et de gagner en crédibilité auprès d’autres clients.

Adidas, présent dans le monde entier, a réalisé un chiffre d’affaires de 21,22 milliards d'euros en hausse de 14,8 % par rapport à l'exercice précédent. Le groupe allemand, numéro deux mondial de son segment derrière l'américain Nike, présentera ses résultats 2018 en mars.

Copyright © 2019 FashionNetwork.com Alle Rechte vorbehalten.